DES TECHNIQUES DE RESPIRATION, DE RELAXATION ET DE PENSÉES POSITIVES.

UN PEU D’HISTOIRE

C’est en 1960 qu’Alfonso Caycedo, neuropsychiatre d’origine colombienne, créa la sophrologie.

Dans le but d’humaniser les méthodes psychiatriques de l’époque, Alfonso Caycedo s’est inspiré de différents courants comme l’hypnose, la relaxation progressive de Jacobson, le training autogène de Schultz, ainsi que la phénoménologie et des techniques orientales telles que le yoga et le zen.

Étymologiquement et selon Alfonso Caycedo, « sophrologie » provient du grec :

  • SOS : l’harmonie,
  • PHREN : la conscience,
  • LOGOS : l’étude.

Il s’agit donc de parvenir – par des exercices simples – à une harmonisation de votre corps et de votre esprit.

La sophrologie est une approche personnelle permettant de trouver des ressources en soi-même, de les développer et de les adapter à vos besoins et objectifs.

Elle peut être utilisée comme technique thérapeutique ou vécue comme une philosophie de vie.

Elle est aussi considérée comme une thérapie corporelle, puisqu’elle libère en douceur tensions et blocages divers.

Cette écoute du corps génératrice de calme affermit le sentiment de confiance et de sécurité intérieure.

SES PRINCIPES FONDAMENTAUX SONT :

  • L’intégration du schéma corporel : reprendre contact avec son corps.
  • L’action positive : être dans l’énergie et la créativité.
  • Le principe de réalité objective : vivre le moment présent sans jugement, revenir à l’essentiel.

La sophrologie vous reconnecte à votre respiration, à vos sensations, à vos 5 sens et à l’instant présent dans le but d’harmoniser votre corps, votre esprit et votre mental. 

La sophrologie bien que fortement recommandée lors de traitements médicaux ne peut en aucun cas se substituer à la médecine.

Dans un intérêt commun, le cabinet de sophrologie se réserve le droit de vous orienter vers un professionnel du corps médical, si les outils dont il dispose ne vous sont plus adaptés.